L'abdominoplastie : Une chirurgie à risque ?

Abdominoplastie > Blog > L'abdominoplastie : Une chirurgie à risque ?
Publié le : 11 Octobre 2016 à 14:01
L'abdominoplastie : Une chirurgie à risque ?

Toute intervention chirurgicale comporte des risques. En ce qui concerne l'abdominoplastie, ces risques et complications sont nombreuses et peuvent avoir différentes sources. Ils peuvent survenir pendant ou après l'intervention.

L'abodminosplatie

Ce terme désigne la chirurgie esthétique du ventre. Elle figure parmi les interventions à but esthétique qui présentent le plus de risques. Les techniques utilisées peuvent varier d'un patient à l'autre et selon les objectifs poursuivis.

Les risques liés à l'acte chirurgical

L'acte chirurgical expose le patient à de nombreux risques dont les plus importants sont la phlébite et l'embolie pulmonaire. Elles sont qualifiées de complications thrombo-emboliques et les patients les plus à risques sont ceux qui présentent un surpoids, ceux qui ont déjà été victimes d'accidents de ce genre et ceux qui ont une insuffisance veineuse.

Pour réduire le plus possible ces risques, il est conseillé au patient de :

-          arrêter la pilule contraceptive au moins un mois avant la date de l'opération

-          suivre correctement le traitement anticoagulant prescrit par le chirurgien : ce traitement peut durer entre huit à quinze jours selon les cas

-          porter un bas de contention anti-thrombose

-          se lever dès le lendemain

On note également d'autres risques possibles même si sont assez rares tels que :

-          l'hémorragie

-          l'hématome qui nécessite une nouvelle intervention

-          la lymphorée ou épanchement lymphatique : cela impliquera un drainage ou des ponctions. Le port de la gaine de contention vise à éviter ces épanchements

-          l'infection qui peut être traitée par un drainage chirurgical

Les risques liés à l'anesthésie

La plastie abdominale est le plus souvent réalisée sur un patient placé sous anesthésie générale qui présente divers risques :

-          les allergies

-          l'hypothermie

-          les compressions nerveuses sur la table d'opération

-          l'inhalation avant l'intervention

-          les nausées et vomissements après l'intervention

Ce type d'anesthésie entraîne des conséquences inévitables telles que les maux de tête, les maux de gorge ou encore des troubles de la mémoire.

Après l'opération

Une fois sorti du bloc, le patient n'est pas à l'abri d'autres complications comme :

-          des troubles de la sensibilité se traduisant par des engourdissements autour du nombril

-          des troubles de la cicatrisation comme les cicatrices chéloïdes

-          une nécrose cutanée qui freine la cicatrisation : pour l'éviter, les médecins recommandent aux patients d'arrêter de fumer au moins une semaine avant l'opération

Il existe un autre risque auquel les patients doivent être préparés dès la première consultation à savoir : l'insatisfaction quant au résultat obtenu. En effet, ce cas se produit assez souvent et peut se référer, non pas au résultat proprement dit de la plastie, mais à d'autres points comme des cicatrices trop visibles ou un mauvais emplacement de l'ombilic. En savoir plus sur l'abdominoplastie sur ce lien .