L’abdominoplastie réparatrice après une chirurgie bariatrique

Abdominoplastie > Blog > L’abdominoplastie réparatrice après une chirurgie bariatrique
Publié le : 13 Avril 2017 à 10:57
L’abdominoplastie réparatrice après une chirurgie bariatrique

Après une chirurgie bariatrique, la perte de kilos est impressionnante, mais ce n’est pas pour autant que le patient retrouve une silhouette harmonieuse. En effet, puisque la graisse s’en va de manière rapide, de la perte il va rester un excès de peau gênant et inesthétique. Il faudra alors réaliser une seconde intervention dont l’abdominoplastie réparatrice.

Qu’est-ce que la chirurgie bariatrique ?

La chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité est une intervention qui vise à réduire la capacité de l’estomac. Pour ce faire, les chirurgiens peuvent opérer de diverses manières en installant un anneau gastrique, en réalisant une sleeve gastrectomie, …Dans tous les cas, l’objectif est de réduire la quantité d’aliments que le patient peut ingérer.

Cette opération a maintes fois donné des résultats très satisfaisants et connaît d’ailleurs un boom. Un problème subsiste toutefois, si en moyenne, ces interventions permettent de perdre entre 30 à 70 kg, le patient se retrouve avec des excès de peau disgracieux notamment au niveau de l’abdomen, des bras, des cuisses et des seins. Pour y remédier, d’autres interventions seront nécessaires dont l’abdominoplastie réparatrice ?

Qu’est-ce que l’abdominoplastie réparatrice ?

L’excès de peau situé au niveau de l’abdomen engendre un phénomène appelé abdomen pendulum ou abdomen en besace. Il se traduit par un excès de peau qui va tomber par-dessus le pubis tel un tablier. Pour le supprimer, le chirurgien procèdera à une abdominoplastie réparatrice ou à un body lift.

L’abdominoplastie consiste à retirer l’excès cutané qui recouvre le pubis tandis que le body lift se fera tout autour de la taille du patient puisque le chirurgien aura aussi à retirer un excès situé sur les côtés et sur le dos.

Quand aux autres parties du corps, des chirurgies réparatrices spécifiques seront aussi programmées, mais à d’autres dates. Les chirurgiens ne peuvent tout retirer en une seule intervention puisque les risques de complications seront plus élevés et la longue exposition du patient à l’anesthésie générale peut endommager sa santé.

Qui peut bénéficier d’une abdominoplastie réparatrice ?

Toutes les personnes ayant subi une importante perte de poids et qui présentent un excès cutané gênant au niveau de l’abdomen peuvent solliciter une abdominoplastie réparatrice. Cela est valable même pour les personnes n’ayant pas subi de chirurgie de l’obésité. En savoir plus ici .

L’abdominoplastie réparatrice est-elle obligatoire après la chirurgie de l’obésité ?

Non, les patients sont libres de refuser l’abdominoplastie réparatrice s’ils ne veulent pas se faire opérer. Toutefois, avant même l’intervention sur leur estomac, les chirurgiens les informent qu’une opération sera possible pour effacer toutes traces de l’obésité. A eux ensuite de revenir s’ils souhaitent le faire.

Y a-t-il des conditions à respecter ?

Pour que l’abdominoplastie soit possible après une chirurgie bariatrique, il faut :

  • attendre au moins un an après la perte de poids pour que l’excès cutané puisse être retiré. En effet, il faut que le poids du patient se stabilise avant une nouvelle opération
  • que le patient affiche un bon équilibre nutritionnel
  • que le patient arrête de fumer quelques semaines avant et après l’intervention

Combien de temps dure l’hospitalisation ?

La durée d’hospitalisation varie en fonction de l’importance de l’intervention. En général, cela va d’un à cinq jours.

Quelles sont les suites opératoires à respecter ?

A sa sortie, le patient ne pourra pas reprendre le travail immédiatement, mais il lui faudra respecter un arrêt de travail de deux ou trois semaines. En ce qui concerne les autres activités physiques comme le sport, la reprise doit se faire doucement et ne commencer qu’après un ou deux mois après l’intervention.

Comment obtenir de bons résultats ?

Pour avoir des résultats optimaux, l’arrêt du tabac recommandé par le médecin doit être respecté pour que la cicatrisation se déroule correctement.

Le patient devra aussi porter un vêtement de contention (panty, gaine) pendant un mois et ce, de jour comme de nuit.